Accueil / Archives - Village / 2010 / Des journes sans cartable

Des journes sans cartable

Modifié le 08-05-2014

l'ecole a la volerie des aiglesVoici quelques jours, les élèves limersheimois sont arrivés à l'école en tenue de sport et sans cartable. Insolite, mais pour une bonne raison : la grande cour de l'école avait été transformée en stade olympique sous la houlette des membres du club olympique de Rambouillet. Cette association propose aux enfants des écoles de découvrir des activités sportives pour tout public. Au travers d'un décathlon des jeunes, les enfants sont ainsi formés à une pratique réfléchie du sport, tout en évoluant avec plaisir d'un atelier à l'autre.

Découvrir les mœurs des grands oiseaux, aigles, vautours, faucons...

Tout l'espace disponible avait été utilisé. La course de haies s'est faite sur la pelouse, l'épreuve d'endurance s'est courue dans l'impasse devant l'école. La cour a accueilli les autres ateliers : saut, triple bond, lancer de précision, lancer loin, parcours d'obstacle à tricycle, pas japonais, saut à la corde, quilles landaises, lancer de frisbee. Toute la matinée, les enfants ont en outre bénéficié d'un encadrement de luxe : les organisateurs, les enseignantes et les parents disponibles ont géré, chronométré, encouragé et rassuré les sportifs en herbe.

sport a l ecole

Une cérémonie de remise des médailles a même clôturé cette journée de découverte, chaque enfant a été récompensé de ses efforts. Une seconde journée sans cartable a suivi, partant. Pour cette deuxième journée hors des murs de l'école, les enseignantes avaient préparé un programme alléchant, avec le soutien financier de l'association des parents d'élèves. Première étape de la journée : Kintzheim et sa volerie des aigles. L'occasion de découvrir les moeurs des grands oiseaux, aigles, vautours, faucons...

Après la pause pique-nique, les enfants sont partis à l'assaut de la forêt pour une course à l'herbier. Les enseignantes avaient préparé le travail en recueillant plusieurs types de feuilles et quelques fruits présents le long de la promenade. Les enfants se sont élancés par petits groupes accompagnés d'un adulte, munis d'une planche photographie des espèces à récolter. Il ne fallait cueillir qu'un seul exemplaire de chaque variété. Tous se sont laissé prendre dans cette quête, et même les parents chargés du contrôle à l'arrivée ont été confrontés à la difficulté de trouver la bonne feuille ! Si les plus jeunes de maternelle sont alors rentrés à l'école, les plus grands ont pu poursuivre leur balade au château du Haut-Koenigsbourg, pour une visite ludique avec des guides en costume traditionnel de servante ou de jardinier. Le château date du XIIe siècle, et les enfants ont été très surpris d'apprendre qu'il n'y poussait ni tomates ni pommes de terre à cette époque !

Durant ces deux journées, les écoliers ont expérimenté une autre façon d'apprendre. Et ces parenthèses bien agréables resteront certainement de très bons souvenirs d'école.


Imprimer Recommander l'article